Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 17:30

La Parasha de Niçavim contient des propos de morale et de remontrance,  prononcés par Moshé Rabbenou à l’égard du peuple d’Israël, afin qu’il continu à observer les Mitsvot d’Hashem et sa Torah, et afin d’empêcher que – ‘Hass Weshalom – la Torah soit oubliée d’Israël.

Moshé Rabbenou ne ménage pas Israël, et lui dit : « Depuis le jour où je vis avec vous, vous n’avez été que des rebelles envers Hashem, et vous le serez certainement encore après ma mort ! » 

 

Niçavim

 

"Vous êtes placés aujourd'hui, vous tous, en présence d’Hashem , votre D. ; vos chefs de tribus, vos anciens, vos préposés, chaque citoyen d'Israël." (Dévarim 29-9)

 

Rashi :

Le Midrash Aggada demande : Pourquoi cette Parasha fait-elle immédiatement suite à celle des malédictions (Ki Tavo) ? Car lorsqu’Israël a entendu les quatre-vingt dix-huit malédictions (98) de Ki Tavo en plus des quarante-neuf qui se trouvent (49) dans Wayikra (Bé’houkotaï), ils sont devenus verts [de terreur] et ils ont dit : « Qui pourra faire face à celles-là ? » Moshé les tranquillisa : « Vous êtes placés aujourd'hui, vous tous, en présence d’Hashem, vous L’avez souvent irrité sans qu’Il vous ait exterminés, et vous êtes malgré tout encore vivants devant Lui. »

                        

Le Gaon auteur du Lev Eliyahou fait remarquer :

On peut s’interroger sur les paroles apaisantes adressées par Moshé Rabbenou à Israël : « … vous L’avez souvent irrité sans qu’Il vous ait exterminés, et vous êtes malgré tout encore vivants devant Lui. »

Les malédictions ont-elles été dites en vain ?! Nos sages n’enseignent-ils pas dans la Guémara Bava Kama (50a) : Celui qui dit qu’Hashem renonce à châtier, ses intestins renonceront eux aussi à fonctionner (il s’expose à la mort) ! » ?!

La question reste donc dans toute sa force : Qui pourra faire face à ces malédictions ? »

De plus, si les Béné Israël ont tellement irrité Hashem au point de mériter les malédictions écrites dans la Torah, pourquoi sont-ils « malgré tout encore vivants devant Lui. » Hashem ne renonce pourtant jamais à châtier ?!

 

En réalité, les châtiments que l’homme subit ne viennent jamais en tant que « vengeance », mais seulement en guise de faveur à l’homme.

Le mot « Yissourim » (souffrances, épreuves) vient du mot « Moussar » (morale).

Par le biais des épreuves, l’individu est meurtri, son cœur se brise et il est disposé au repentir.

 

Le Téhilim dit : « Les sacrifices [agréables] à Hashem, c’est un esprit contrit ; un cœur brisé et abattu, ô Hashem, tu ne le dédaignes point. » (Téhilim 51-19)

 

Le Gaon de Vilna explique :

On peut comparer cela à un champ.

Si l’on désire l’ensemencer, il est nécessaire de le labourer au préalable, de retourner sa terre pour que l’on puisse y planter des graines.

Sans labourage, la plantation restera impossible.

 

Il en est de même pour le cœur de l’homme.

Les épreuves et les souffrances ont pour fonction de « labourer » le cœur de l’homme et d’en faire « un cœur brisé et abattu » !

Ce n’est qu’ainsi que l’on pourra « ensemencer » le cœur et y planter la récolte du repentir !

 

A présent, nous pouvons comprendre.

Lorsqu’Israël entendit les malédictions et qu’il devint vert [de terreur]

au point de dire :

« Qui pourra faire face à ces malédictions ?! », cette terreur causée par l’annonce des malédictions fut pour eux une véritable souffrance et inquiétude, au point de s’interroger : « Qui pourra faire face à ces malédictions ?! ».

En constatant leur inquiétude, Moshé Rabbenou les rassura en leur disant : « Vos peurs et vos inquiétudes sont positives, car les malédictions écrites dans la Torah n’ont pour seul objectif que de briser le cœur et le motiver au repentir. Lorsque votre cœur se brise par la seule annonce des malédictions, c’est le signe qu’il est suffisamment « labouré » et que l’on peut y planter la droiture et l’intégrité !

Vous êtes donc arrivé à l’objectif !

 

Cette terreur provoquée par la simple annonce des malédictions, équivaut à subir les malédictions elles mêmes !!

 

Nous pouvons constater à travers cet enseignement à quel point nous sommes malheureusement encore très loin de l’objectif, puisque la lecture des malédictions ou de tout autre texte terrifiant ne nous insuffle pas le moindre sentiment de repentir, et nous restons insensibles à ces paroles pourtant censées nous stimuler à nous remettre en question !!

 

 

Partager cet article

Repost 0
Un Jour Une Halakha
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Un Jour Une Halakha de Rubben Salfati
  • Un Jour Une Halakha de Rubben Salfati
  • : Bienvenue sur le site de halakha créé par Rubben Salfati. Vous pouvez consulter des halakhotes et les imprimer gratuitement Un jour une halakha( devise du site). Ce site est mis a jour chaque jour avec une halakha. Vous pouvez me contacter a l'adresse suivant: rubbensalfati@gmail.com
  • Contact

Partenaires Officiels

Site de Ventes d'accessoires

          (telephone etc...)
http://a3.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash3/528597_221268904643033_117949288308329_269658_902387695_n.jpg

 

 Les-Jardins-du-Tov.JPG


Halakha Par Mot Clef

Emil Zrihan - Ashkélon

Emil Zrihan - Habibi Dyali

Emil Zrihan -Bin El Barah Oul Youm
Emil Zrihan - Ana Dinih Din Alah
By    Rubben Salfati